UN RAPPEL À L’ORDRE PAR LA COUR D’APPEL DE CHAMBÉRY, AUX AVOCATS REFUSANT D’ASSISTER DES SAVOISIENS LORS DE LEURS PROCÈS.


UN RAPPEL À L’ORDRE PAR LA COUR D’APPEL DE CHAMBÉRY, AUX AVOCATS REFUSANT D’ASSISTER DES SAVOISIENS LORS DE LEURS PROCÈS.  

 

Évoquant leur clause de conscience, un bon nombre d’avocats « commis d’office » a refusé de défendre des savoisiens lors de procès ou le plaignant, laissé à la vendicte judiciaire française était impitoyablement condamné, et de façon absconse, sans pouvoir se défendre et sans que la (in)justice ne daigne poser un regard sur les conclusions des plaignants rédigées par leurs soins.

Depuis ce temps,  de condamnations en condamnations, d’ appels en appels , et jusqu’en cassation , voici que depuis 1 an les choses ont bien changées ! 

En effet depuis l’arrêt de cassation dans l’affaire Magnin, puis dans l’affaire Ledoux , la justice française en Savoie reconnaît qu’il n’est plus possible de juger un savoisien en Savoie si celui-ci ( s’il en fait la demande ) n’est pas assisté par un avocat international spécialisé en décolonisation ! Voilà, le problème est posé! Il y aurait donc un problème international , de décolonisation en Savoie ! Et de quel problème s’agit-il exactement? Les nombreuses pages de conclusions, étayées à grands renforts de preuves , de faits, tant juridiques, politiques qu’historiques, (démontrant de façon imparable que la Savoie n’est pas française) longtemps et volontairement ignorés par la france éclatent à la face de la (in)justice française en Savoie. L’honneur en revient au rédacteur de l’arrêt Magnin, le rapporteur  Maziau soucieux sans doute de rendre un travail sérieux et honnête, dans une affaire où la france s’est à plusieurs reprises couverte de honte. Enfin une lueur d’espoir en la justice française ?

Soucieux de faire appliquer enfin la justice dans les tribunaux savoisiens, la cour d’appel de Chambéry se voit obligée ( sur demande de Paris?) de rappeler à l’ordre ( c’est le cas de le dire ) le bâtonnier de Chambéry, lui expliquant que la justice doit être rendue de façon impartiale et sans parti pris ( allusion aux clauses de consciences autant abstruses que scandaleuses ), et surtout en assistant tous savoisiens qui en fait la demande par un avocat international spécialisé en décolonisation !

Voilà où en sont les affaires juridiques savoisiennes en Savoie, sans compter le fait que depuis le 20 novembre 2015, les tribunaux en Savoie sont systématiquement récusés !

 

Alors pour ceux qui voudraient sursoir au versement de l’impôt ( ou amende ) à la france téléchargez le « kit de contestation» , qui vous jugerait …?