Lettre au Préfet de haute Savoie Mr Georges-François LECLERC


M. AVRILLON Roland

La Croix

74230 LES VILLARDS-SUR-THONES

 

                                                        M. Georges-François LECLERC

                                                        Préfet de la Haute-Savoie

                                                        19 rue Henry Bordeaux

                                                        74998 ANNECY CEDEX 09

 

 Savoie le 31 janvier 2013

 

Monsieur le Préfet,

 

Je ne peux m’empêcher de réagir suite à l’article du Dauphiné Libéré

du 28/01 sur l’affichage publicitaire sur le bord des routes.

 

Je suis tout à fait d’accord avec cette réglementation comme d’ailleurs le Président des Maires Monsieur Raymond Mudry.

 

Par contre si les maires n’arrivent pas à faire appliquer la loi et que vous Monsieur le Préfet vous soyez obligé d’intervenir, vous devez savoir que en DROIT la Savoie n’est pas Française du fait que le Traité d’Annexion de 1860 est abrogé et caduc. L’ONU L’A CONFIRMÉ ET A REFUSÉ DE RÉGULARISER.

 

Vous n’avez donc en droit pas autorité sur le sol Savoisien. C’est bien embêtant pour la France, cela va engendrer (comme d’autres affaires que je connais) des procédures judiciaires avec des jugements sans suite.

 

Je profite de ce courrier pour vous rappeler que je n’ai jamais eu de réponse à mes courriers du 21/02 et 30/08/2012. Bizarre !

 

En effet, je regrette beaucoup, beaucoup n’avoir pas connu ce problème de traité de 1860 abrogé et caduc le 28 janvier et 4 février 2010 lors de la visite de contrôle de notre circuit de motoneiges par Messieurs AURIERES et GIRARD contrôleur principal et inspecteur de la concurrence – de la consommation et de la répression des fraudes.

 

Si j’avais  connu ce mensonge d’Etat Français, je n’aurai pas reçu et répondu aux remarques de ces Messieurs et j’aurai continué cette activité qui existait depuis 20 ans sans problème. Et je n’aurai pas à ce jour un manque important de chiffre d’affaire en période hivernal et 2 employés au chômage. Ainsi qu’un manque de ce genre d’activité touristique dans le canton de Thônes soutenu par les municipalités du Grand-Bornand, Manigod et La Clusaz.

 

Encore un article qui me fait bondir sur le loup dans le Dauphiné du 31/01. J’espère que les députés seront aussi intelligents que les sénateurs.

 

En tout cas, en ce qui me concerne on m’a appris à vingt ans à tirer et tuer en AFN alors que je n’aurai pas dû être comme tous les savoisiens du fait de notre neutralité. Nous serions en droit, nous anciens d’AFN de Savoie et Nice de réclamer à la France une indemnité en compensation des mois perdus de notre jeunesse (j’y réfléchis et je pense aussi aux blessés et aux morts) sur cette terre lointaine annexée comme la Savoie dans des conditions de génocide horrible et caché. J’en ai eu la preuve lors de mon pèlerinage en Algérie en novembre 2011.

 

Ceci dit, concernant le loup, étant chasseur depuis de très nombreuses années, si j’ai le bonheur de me trouver en face de ce nuisible, je n’hésiterai pas une demi seconde pour faire feu.

 

Une  suggestion, essayez donc d’introduite le loup en Corse (sans commentaire).

 

Je vous prie de recevoir, Monsieur le Préfet, l’expression de ma très haute considération.

 

 

                                                                  M. Roland AVRILLON

 

Copie conforme à :

         M. Lionel Tardy

         M. Bernard Accoyer

         M. Jean-Paul Amoudry

         M. Christian Monteil

         M. Gérard Fournier

         M. Pierre Hérisson

         M. Jean-Claude Carle

         M. Raymond Mudry

         M. Martial Saddier