Petit mot de F. BONNARD


Petit mot de Fabrice BONNARD à Jaky qui le remercie de l’ampleur du travail réalisé pour la Savoie.

Savoie le Dimanche 27 juin 2010

Très Cher Jacky,

Merci pour ton soutien et ta délicatesse subtile…. si Savoisienne.

Ton Pays et son Peuple sont éternels. Ils me survivront et nous ne faisons tous et toutes que remettre enfin leur Histoire en marche.

Mon mérite singulier consistera donc seulement à l’ avoir compris et admis avant les autres avocats en Savoie et tout autour…

Tu sais, mon propre patriotisme m’ a bien aidé à respecter et admirer le votre; à le servir avec ferveur et fidélité avec le sentiment personnel douloureux d’ accomplir ainsi le devoir sacré de dénoncer de la france ce qui doit l’ être…

C’ est le prix de la fraternité et de l’ honneur respectifs de nos deux pays et de leurs deux peuples unis à jamais par la géographie et le sang injustement versé.

Ce n’ est donc pas à mes yeux humides une charge… seulement un simple et doux sacrifice d’ accomplir ce que je suis:

Un tout petit poison français concentré dont le destin était de fournir à la Savoie le médicament qu’ Elle aurait de toute façon trouver un jour ou l’ autre… mais qu’ elle méritait beaucoup trop pour l’ attendre encore;

Ce jour émouvant où Elle sera de nouveau debout, relevée et rayonnante approche. La Liberté en fuite pourra sans doute pouvoir s’ y réfugier bientôt…

Je le sais, je le sens.

La Savoie qui m’ a donc remercié si gentiment par ton petit mot n’ avait pas à le faire. Elle m’ a redonné la vie et je la lui dois.

Et puis de toute façon, je ne fais que respecter mon serment fait à la France en 1986 (Promotion Capitaine Krotoff) lorsqu’ elle mit l’ homme à genoux et ordonna à l’Officier de se mettre debout:

« Ce monde se perd, il me fallait le refaire!… »

Bien amicalement l’ humble serviteur de vos droits et qui ne fit que défendre à vos côtés, ceux, sacrés et éternels, de votre Grande, si Belle et si « touchante » Savoie.
Fabrice BONNARD

Avocat