Défi envers les forces d’occupation (gendarmes) d’un savoisien!


Serge: Je rentrais avec ma femme du travail (Pizzeria la Chaumière)  aux alentours de 23 H. Arrivés devant le lycée de Moûtiers, deux gendarmes me demandent de m’arrêter, me demandent de souffler, de leur montrer mes papiers et les papiers du véhicule, ce que je refuse immédiatement.

Le/les gendarmes: me redemande de souffler dans leur bidule et je réïtère mon refus.Il me dit: Je vous demande de me suivre au poste !

Serge: Je lui dis que je ne crois pas ! Il devient bleu puis rouge. Il appelle son collègue et ils me disent que je viens de commettre un delit très grave…Je leur coupe la parole et leur dit: Si il y a quelqu’un qui est en train de commettre un délit ici ce soir je ne crois pas que ce soit moi, mais plutôt vous!

Le/les gendarmes: Comment ! Ah vous croyez ! c »est ce que l’on va voir, vous allez nous suivre !….

Serge: Je crois que vous n’avez pas compris ! si il y a une personne qui se trouve être en infraction ce soir, il se trouve que ce n’est pas moi !, mais vous ! Je vous explique, vous êtes deux soldats armés (et je montre leur arme à leur ceinture ) sur un territoire étranger et loin de vos frontières, et Je leur demande s’ils connaissent la charte du gendarme.Car Messieurs, j’imagine que vous en connaissez les articles Premier (1) et Cinquième (5). Je leur signale que par le 1,  » les gendarmes font partie intégrante de l’armée » et que le 5… et puis non, je vous laisse le découvrir. Donc, vous n’aurez pas mes papiers et je ne soufflerai pas. Sur ce… Messieurs, je rentre de mon travail, je suis fatigué et sur ces mots ! Si l’envie vous prend de me retenir, sachez que je vais redémarrer et rentrer chez moi. Pour m’arrêter, il faudra me tirer une balle dans le dos.

Le/les gendarmes:Vous êtes SAVOISIEN ?

OUi !

Le/les gendarmes: prends le numéro de plaque et….

Serge:Je ne le laisse pas finir sa phrase et leur dit: Messieurs je rentre chez moi !…